L'astrolabe universel

L'astrolabe universel permet de résoudre le problème majeur de l'astrolabe planisphérique, à savoir la nécessité d'avoir un tympan pour chaque latitude. Les astrolabes anciens étaient fournis avec une collection de tympans souvent conçus de 5° en 5°, rendant l'ensemble pesant à transporter. L'astrolabe universel est valable quelque soit la latitude d'utilisation.


Le logiciel Shadows Pro propose le Saphae Arzachelis, modèle inventé au 11e siècle par l'astronome andalou Arzaquiel (Al Zarqali). Dans cet astrolabe, la projection stéréographique ne se fait plus à partir du pôle sur le plan de l'équateur, mais à partir du point vernal, sur un plan de colure (passant par les pôles).


Composants d'un astrolabe universel

astrolabe universel

1 - le trône, comme pour un planisphérique, permet de tenir l'astrolabe verticalement lors des opérations de pointage avec l'alidade.

2 - le limbe est gradué en degrés.

3 - le tympan comporte des méridiens et des parallèles.

4 - l'écliptique est graduée en longitude écliptique et repérée par les noms des constellations du Zodiaque.

5 - la règle tourne autour de l'axe. Elle est graduée en longitude écliptique.

6 - le pointeur, appelé également brachiolus, est articulé et tourne avec la règle. Son extrêmité peut être positionnée sur un point particulier du tympan.


Le tracé de l'astrolabe ci-contre a été réalisé à l'aide du logiciel Shadows Pro »


Fonctionnement de l'astrolabe

L'astrolabe universel sert avant tout à convertir des coordonnées célestes. Il permet notamment de passer des coordonnées équatoriales à écliptiques.

Découvrez d'autres usages de l'astrolabe universel dans le Manuel Utilisateur »


Poursuivre la découverte avec les représentations de l'astrolabe dans les arts